Observatoire des multinationales

Le bilan carbone des départements et régions d’Outre-mer est désastreux. Il serait même l’un des pires au monde, estimait Ericka Bareigts, la nouvelle ministre des Outre-mer, lorsqu’elle était députée. La raison ? La production d’électricité y dépend très majoritairement du pétrole et du charbon, malgré l’abondant potentiel d’énergies renouvelables, du soleil à la géothermie en passant par la houle. La Guadeloupe et la Martinique figurent aussi parmi les départements français qui connaissent le plus de coupures (...)