Publication

À paraître ce jeudi 28 juin : le véritable bilan annuel des grandes entreprises françaises

Dans quelques jours paraîtra notre premier « véritable bilan annuel » des grandes entreprises françaises. Ce « contre-rapport » inédit permettra à tout un chacun d’aller au-delà de la com’ des entreprises et du jargon financier pour examiner ce que font réellement les grandes entreprises françaises dans des domaines aussi divers que le partage des richesses, la protection du climat, les droits des travailleurs, le lobbying ou la santé.

Nous avons publié au cours des semaines écoulées plusieurs articles et enquêtes extraits de cette publication. En voici la liste (par ordre chronologique inverse) :

- Comment l’État actionnaire est vidé peu à peu de sa substance

- Le CAC et la France

- Les folles dépenses publicitaires du CAC40

- Les patrons du CAC40 ont gagné en moyenne 4,68 millions d’euros en 2017

- Le CAC et ses milliardaires

- Le CAC40 en a-t-il vraiment fini avec le charbon ?

- Le CAC40 en 2017 : plus de 16 000 filiales, dont 15% dans des paradis fiscaux

- Dans les entreprises du CAC 40, le pouvoir reste aux mains des hommes

- LVMH, Kering, Hermès, Chanel : pas de « ruissellement » pour les profits record du luxe français

- Une haute fonction publique-privée à la française : près de la moitié du CAC40 a un patron issu des grands corps de l’État

- Dividendes : les actionnaires ont coûté 55 milliards au CAC40 en 2017

- 10 millions à Paris, 27 millions à Bruxelles, 22 millions à Washington : c’est ce que le CAC40 déclare avoir dépensé en lobbying en 2017

- Oligopoly : comment une poignée de grandes entreprises peuvent soumettre des secteurs entiers à leur loi

Soutenir l’Observatoire !

Parce que le débat démocratique mérite mieux que la com’ du CAC 40, nous enquêtons.

Soutenez l’indépendance de l’Observatoire en faisant un don.

— 

Pour une présentation plus complète de ce projet, lire ici.