Source : Les Inrocks

Vente en ligne

« Amazon n’est pas une simple multinationale, c’est un modèle de société liberticide »

En France et ailleurs, Amazon continue de bénéficier d’aides publiques malgré un impact négatif sur l’emploi. Dans les entrepôts du géant américaine, le contrôle des salariés et la course à la productivité sont poussés à l’extrême. Entretien réalisé par les Inrocks avec Jean-Baptiste Malet, journaliste et auteur de En Amazonie : infiltré dans le “meilleur des mondes”, livre qu’il a écrit après une immersion de plusieurs mois dans l’univers Amazon.

La véritable spécificité d’Amazon n’est pas la pénibilité du travail dans ses usines – beaucoup d’usines ou de chantiers ont des conditions de travail terribles et Amazon n’est pas un cas isolé. La spécificité d’Amazon, c’est son organisation interne impitoyable pour l’humain, élaborée à partir de son infrastructure informatique, avec ses bornes wi-fi disséminées partout, ses caméras de surveillance, son contrôle total de l’individu, de la productivité ainsi que son paternalisme maison très idéologique. La spécificité d’Amazon, c’est que son infrastructure informatique complexe a pour objectif d’exploiter à outrance la machine qui réalise les opérations les plus complexes des entrepôts : l’être humain. Beaucoup bavardent à propos de la robotisation future d’Amazon. Seulement pour l’heure, l’exploitation d’intérimaires est beaucoup, beaucoup plus rentable. D’autant qu’à la différence d’un robot, un intérimaire ne se remplace pas quand il est cassé. Amazon le congédie et il est immédiatement remplacé par un autre chômeur.

Lire l’intégralité de l’entretien sur le site des Inrocks.