Source : China Labor Watch

Intensification

Avant même son lancement, les conditions de production du nouvel iPhone « bon marché » déjà dénoncées

Apple s’apprête à dévoiler de nouveaux modèles d’iPhone, moins chers, afin de relancer sa dynamique commerciale. Mais avant même le lancement officiel de ces nouveaux modèles, China Labor Watch dénonce des atteintes aux droits des travailleurs dans les usines chinoises chargées de les fabriquer.

Heures supplémentaires obligatoires et non payées, journées de travail de 12 heures, exposition des travailleurs à des produits toxiques et pratiques d’embauche discriminatoires. C’est ce qu’ont remarquées les enquêteurs de China Labor Watch, une ONG basée à New York, qui se sont rendus dans une usine de Wuxi, en Chine. Chez ce sous-traitant d’Apple, nombreuses sont les atteintes aux droits des travailleurs, à la loi chinoise, ainsi qu’au code de conduite de l’entreprise étasunienne !

Cette affaire fait suite aux révélations en série sur les conditions de travail dans les usines de Foxconn, alors principal sous-traitant d’Apple. Elle démontre à nouveau que ce type de pratiques reste endémique dans la chaîne d’approvisionnement d’Apple. Autre enseignement de cette enquête, les entreprises asiatiques ne sont pas les seules concernées : le sous-traitant est cette fois l’entreprise Jabil Circuit, qui possèderait plus de 60 usines dans 33 pays en Europe, Asie et Amérique latine (principalement Brésil, Inde, Chine et Vietnam).

Une fois encore, l’approche du lancement d’un nouveau modèle par Apple se traduit par une très forte intensification du travail dans les usines sous-traitantes.

Lire le communiqué de presse de China Labor Watch (en anglais), qui renvoie vers le rapport détaillé, ainsi que les commentaires et compléments du Guardian.

— 
Image : Tiananmen version iPhone, Mike Licht, cc