Sources : China Labor Watch , Green America , The Guardian

Santé et sécurité au travail

Bad Apple : les ouvriers chinois qui produisent les smartphones sont exposés à des produits toxiques

Les conditions de travail dans les usines chinoises produisant les divers gadgets électroniques d’Apple sont depuis quelques années au centre de nombreuses controverses. Ce sont essentiellement les questions de salaires et d’horaires de travail qui ont attiré jusqu’ici l’attention de l’opinion publique internationale. Une nouvelle campagne lancée aux États-Unis par China Labor Watch et Green America met l’accent sur les questions de santé et sécurité au travail, et notamment l’exposition des ouvriers à des substances chimiques toxiques, comme le n-hexane et le benzene. Une problématique qui concerne également les autres fabricants de smartphones comme Samsung.

Green America dédie une page spéciale, avec argumentaire, pétition, témoignages et vidéos, à sa campagne ’Bad Apple’ (« pomme pourrie ») : http://www.greenamerica.org/bad-apple/index.cfm

Le Guardian rend compte de la campagne sur son site :

Le solvant n-hexane est utilisé pour nettoyer les écrans électroniques, y compris celui de l’iPhone d’Apple. Il est utilisé de préférence à des solvants conventionnels comme l’isopropanol ou d’autres alcools parce qu’il s’évapore trois fois plus rapidement : cela signifie que les écrans nettoyés sèchent plus vite, et que les ouvriers peuvent en nettoyer plus dans une période donnée. Mais l’exposition au n-hexane peut causer des dommages neuronaux, et dans certains cas la paralysie. Le n-hexane a été mis en cause dans de nombreux épisodes d’empoisonnement dans les usines fabriquant des iPhones en Chine.

Le benzene est utilisé comme agent nettoyant et comme enduit pour des composants électroniques. Mais c’est aussi un cancérigène qui peut entraîner des anomalies de la reproduction et des leucémies.

Le « Rapport de responsabilité des fournisseurs » d’Apple ne mentionne spécifiquement ni le n-hexane ni le benzene, mais déclare que « les fournisseurs doivent identifier, évaluer et contrôler l’exposition des ouvriers aux agents chimiques, biologiques et physiques dangereux ».

Green America, une organisation américaine dédiée à la consommation durable et éthique, a lancé cette campagne en collaboration avec l’ONG de défense des droits des ouvriers chinois China Labor Watch.

— 
Photo : Green America