Source : Time

Boycott

Comment des firmes pharmaceutiques européennes pourraient entraver l’application de la peine de mort au Texas

Selon Time, l’application de la peine capitale au Texas et dans d’autres États américains est menacée par les firmes pharmaceutiques danoise et allemande qui fabriquent les produits chimiques traditionnellement utilisés dans les exécutions par injection. Après s’être retrouvées la cible de campagnes de dénonciation dans leur pays d’origine, ces firmes refusent désormais d’approvisionner les administrations pratiquant la peine de mort.

Le Texas, loin devant tous les autres États américains en matière d’application de la peine de mort, a annoncé que ses stocks de pentobarbital allaient expirer en septembre. Cette substance produite par la firme danoise Lundbeck a été utilisée dans 22 des 23 exécutions capitales intervenues dans l’État depuis le début 2013.

Suite à une vigoureuse campagne de la société civile, la firme avait annoncé il y a deux ans qu’elle ferait en sorte que l’approvisionnement du Texas cesse. Décision dont les effets se font sentir aujourd’hui. Et il ne sera pas si facile que cela pour le Texas de trouver une alternative.

Lire l’article (en anglais) sur le site de Time : The Hidden Hand Squeezing Texas’ Supply of Execution Drugs