Dossier

Industrie textile

En quelques décennies, l’industrie textile s’est réorganisée au niveau international, déplaçant ses bases de production vers des pays comme la Chine, puis vers le Bangladesh, le Pakistan, le Cambodge ou le Vietnam, à la recherche du moindre coût. Aujourd’hui, la plupart des vêtements, chaussures et autres accessoires qui s’étalent dans les magasins occidentaux – depuis les marques les plus haut de gamme jusqu’aux hypermarchés – sont fabriquées dans ces pays. Et ce, dans des conditions douteuses pour l’environnement comme pour les travailleurs, qui connaissent une réalité faite de salaires de misère, de répression syndicale, d’accidents à répétition et d’exposition à des substances toxiques. En 2012, l’Union européenne a importé pour 65,2 milliards d’euros d’articles textiles (dont 15 milliards d’euros pour la France) [1]

Le secteur textile, parce qu’exposé très tôt à d’importantes campagnes citoyennes en Europe et aux États-Unis, a été un pionnier de la « responsabilité sociale d’entreprise ». Pourtant, malgré la multiplication des initiatives et des codes de conduite, la réalité sur le terrain semble peu évoluer. Les années 2012 et 2013 ont été marquées par plusieurs catastrophes particulièrement meurtrières au Pakistan et au Bangladesh. Le secteur est aujourd’hui confronté au défi de prouver que ce type de démarche peut effectivement changer la réalité des pratiques.

Pays concernés

Ressources

  • Éthique sur l’étiquette. Collectif français de solidarité internationale pour le respects des droits des travailleurs du textile et l’information des consommateurs.
  • Clean Clothes Campaign. Campagne européenne pour les droits des travailleurs du textile.
  • International Labor Rights Forum. Organisation américaine engagée sur les questions de droits des travailleurs tout au long des chaînes d’approvisionnement transnationales.
  • Workers Rights Consortium. Organisation indépendante consacrée aux conditions de travail dans les ’sweatshops’.
  • IndustriALL. Fédération syndicale internationale de l’industrie, dont l’industrie textile.
  • SOMO. Le Centre de recherches sur les entreprises transnationales, basé aux Pays-Bas, suit particulièrement le secteur textile.