Sources : Oakland Institute , Ritimo

Accaparement

L’agriculture ukrainienne livrée aux multinationales ?

L’agriculture ukrainienne est-elle en train de passer sous la coupe d’entreprises comme Monsanto et Cargill ? Derrière les grands titres sur la guerre civile dans l’Est du pays, les multinationales occidentales ont renforcé leur influence sur le nouveau gouvernement et accru leurs investissements dans le secteur agricole ukrainien. 1,6 million d’hectares de terres seraient ainsi passées sous le contrôle de firmes étrangères au cours des dernières années.

Ritimo publie la traduction française d’une tribune de Frédéric Mousseau, directeur de l’Oakland Institute, une ONG américaine spécialisée dans les questions d’accaparement de terres, qui a consacré deux rapports à la « mainmise des multinationales sur l’agriculture ukrainienne » :

L’enjeu autour du vaste secteur agricole ukrainien est immense : troisième exportateur de maïs et cinquième exportateur de blé au monde, l’Ukraine est connue pour ses immenses étendues de riches terres noires, et se targue de posséder plus de 32 millions d’hectares de terres arables et fertiles - soit l’équivalent d’un tiers des terres arables de l’Union européenne.

Les stratégies en vue de contrôler le système agricole du pays sont un élément essentiel dans la bataille qui a opposé l’Est et l’Ouest l’an dernier, dans ce qui a été leur plus grand affrontement depuis la Guerre Froide.

La présence de sociétés étrangères dans l’agriculture ukrainienne croît rapidement, avec plus de 1,6 million d’hectares d’exploitations agricoles passés récemment aux mains de sociétés étrangères. Cela faisait un certain temps que Monsanto, Cargill et DuPont étaient présents en Ukraine, mais leurs investissements ont considérablement augmenté ces dernières années.

Lire l’intégralité de l’article sur le site de Ritimo.