Source : Le Point

Opacité

Mondial 2022 : le Qatar n’aime pas les inspections inopinées

Une délégation de la Confédération syndicale internationale a tenté de visiter un chantier de la future coupe du monde de football en partie géré par Vinci à Doha, pour constater les conditions de travail des ouvriers. Ils se sont vus refuser l’accès.

Une délégation syndicale internationale s’est vu refuser mercredi l’accès à un chantier près de Doha, dans le cadre d’une enquête au Qatar sur le conditions de travailleurs immigrés dans ce pays, hôte du Mondial 2022. "Je ne peux pas vous autoriser à visiter ce site sans coordination préalable", a déclaré un responsable du chantier à la délégation qui voulait y effectuer "une visite inopinée". Le chantier relève d’une coentreprise de bâtiment des groupes français Vinci et qatari Diyar.

Lire la suite sur Lepoint.fr