Source : Observatoire du nucléaire

Justice

Poursuivi par Areva, l’Observatoire du nucléaire lance une souscription

Areva poursuit l’Observatoire du nucléaire en diffamation et lui réclame 25 000 euros. Une demande qui menace la survie même de cette petite structure de veille citoyenne sur la filière nucléaire. Afin de pouvoir préparer son procès et poursuivre son travail d’information indépendante, l’Observatoire du nucléaire lance aujourd’hui une souscription publique.

Areva reproche à l’Observatoire du nucléaire d’avoir porté à la connaissance du public, en décembre 2012, un « don » exceptionnel de 35 millions d’euros de l’entreprise publique française au gouvernement nigérien, dans le cadre de l’élaboration de son budget 2013. L’entreprise publique française nie le caractère illicite de ce versement, dont elle a tout d’abord démenti l’existence. L’Observatoire du nucléaire y voit pour sa part « une manoeuvre de corruption, probablement sur le plan légal et assurément sur le plan moral, par Areva qui entend ainsi perpétuer sa mainmise sur les réserves d’uranium du Niger ».

Voir le résumé de l’affaire et les modalités de la souscription sur le site de l’Observatoire du nucléaire.

Le procès aura lieu le 20 décembre 2013 à 13h30 au Tribunal de grande instance de Paris.