Soutenez notre Observatoire

Avec nous, devenez « corpwatcher » !

L’Observatoire des multinationales s’est donné une mission (presque) impossible : contribuer à faire prévaloir la démocratie, la dignité humaine et l’intégrité de la planète contre les Goliaths de l’économie mondialisée. Vous pouvez y contribuer. Devenez vous aussi des « corpwatchers [1] »

Notre travail d’enquête indépendant, minutieux et fiable œuvre dans l’intérêt général contre l’intérêt de 0,1% de la population : les dirigeants et actionnaires des grandes multinationales.

Notre mission est claire :

  • pulvériser la com’ des multinationales en établissant, tout simplement, la vérité des faits.
  • étayer les combats (de syndicats, ONG, médias engagés, simples citoyens…) en produisant et livrant gratuitement des données synthétisées, vérifiées.
  • renseigner le grand public sur les pratiques réelles des « fleurons de l’économie française » par des enquêtes claires, percutantes et en libre accès.
  • exposer les manipulations et les hypocrisies de nos « élites » économiques dans leur poursuite du profit à tout prix.

C’est ce que nous faisons cette année encore avec notre publication CAC40 : le véritable bilan annuel.

Dans le premier chapitre, « Allô Bercy », nous avons montré comment tout le CAC40 avait bénéficié d’aides publiques dans le cadre de la crise sanitaire, même les groupes qui ont prétendu ne pas y avoir recours. Nous avons montré que beaucoup de firmes avaient maintenu ou augmenté leurs dividendes, tout en supprimant des emplois et en continuant à polluer.

Dans le second chapitre, « Des patrons au service de qui ? », nous montrons que si la rémunération des dirigeants du CAC40 atteint des niveaux stratosphériques, c’est parce qu’elle a été entièrement restructurée pour faire coïncider leurs intérêts avec ceux des actionnaires, plutôt que des salariés. Nous montrons aussi que beaucoup de groupes du CAC40 mentent éhontément sur le niveau des écarts salariaux en leur sein, en manipulant les « ratios d’équité ».

Chaque enquête l’atteste un peu plus : ceux qui contrôlent et gouvernent notre économie forment une classe soudée, homogène, repliée sur ses seuls intérêts et qui, non contente d’ignorer les signaux alarmants et les injonctions aux changements envoyés par la société comme par la nature, préfère protéger ses intérêts, renforcer son pouvoir, accélérer dans la fuite en avant...

Pour se débarrasser de cet étau, les enquêtes et les rapports ne suffiront évidemment pas. Mais l’information indépendante, les faits, la vérité sont des armes indispensables pour tous ceux qui veulent et peuvent changer les choses. Et aucune résistance n’est insignifiante.

Alors soutenez-nous. Comme nous vous soutenons.

- Contribuez financièrement.

- Contribuez en nous adressant vos informations, vos alertes, vos indignations

- Contribuez en partageant nos enquêtes sur Twitter, Facebook ou Instagram.

— 
Photo : Circe Denyer, CC BY

[1Littéralement « observateur des grandes entreprises ». Déclinaison de la pratique anglo-saxonne des « Copwatchers » (observateur de la police) qui filme et documente les abus ou violences commis par des policiers en exercice.