Multinationale

EDF

Entreprise publique d’électricité, champion du nucléaire, multinationale comme les autres ?

Retrouvez toutes nos enquêtes sur EDF.

Tous les chiffres

Chiffres clés

  • N° 2 producteur mondial d'électricité en chiffre d'affaires
  • N° 2 producteur mondial d'électricité en puissance installée
  • Site web www.edf.fr/groupe-edf
  • Siège social 22, avenue de Wagram, Paris VIIIe
  • Dirigeants Jean-Bernard Lévy (PDG depuis 2014)
  • Actionnaires État français (83,88%)
  • Administrateurs Jean-Bernard Lévy (PDG), Véronique Bédague-Hamilius (Nexity, nommée sur proposition de l’État), Nathalie Collin (La Poste), Bruno Cremel (Partech), François Delattre (Secrétaire Général du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, nommé sur proposition de l’État), Gilles Denoyel (Dexia, nommé sur proposition de l’État), Marie-Christine Lepetit (Inspection générale des Finances, nommée sur proposition de l’État), Colette Lewiner (administratrice de sociétés), Claire Pedini (Saint-Gobain), Philippe Petitcolin (ex DG de Safran), Michèle Rousseau (ORGM, nommée sur proposition de l’État), Martin Vial (Agence des participations de l’État, représentant de l’État), Claire Bordenave (représentante des salariés), Karine Granger (représentante des salariés), Sandrine Lhenry (représentante des salariés), Jean-Paul Rignac (représentant des salariés), Vincent Rodet (représentant des salariés), Christian Taxil (représentant des salariés)
  • Filiales importantes Enedis, RTE, Edison, Dalkia, Framatome, EDF Renouvelables, Luminus, Citelum
  • Principaux pays d’implantation France, Royaume-Uni, Chine, États-Unis, Mexique, Italie, Belgique

Entreprise emblématique du secteur de l’énergie en France, symbole d’une certaine idée du service public, EDF - aujourd’hui propriété à 84% de l’État - a subi de plein fouet les conséquences des politiques de libéralisation, des impérities gouvernementales et aussi de sa focalisation sur la production d’électricité nucléaire.

L’entreprise reste l’un des géants mondiaux de l’énergie, mais est extrêmement fragilisée par les besoins de l’atome (maintenance des centrales anciennes, problèmes des nouveaux réacteurs) ainsi que par les ponctions financières de l’État à son propre profit (via les dividendes) ou au profit de ses concurrents et clients.

Champion des centrales nucléaires, responsable des barrages hydroélectriques français, propriétaire de centrales au gaz ou au charbon un peu partout dans le monde, gestionnaire des réseaux d’électricité et des lignes haute tension en France, développeur de parcs solaires et éoliens aux quatre coins de la planète sur des modèles ne la distinguant guère des autres multinationales « vertes »... Le groupe EDF pourra-t-il continuer à faire le grand écart entre des activités aussi diverses ?

Le projet du gouvernement de « renationaliser » une partie des activités, notamment la production nucléaire pour la mettre au service des autres acteurs du marché libéralisé, signerait en tout cas la mort définitive du service public intégré de l’électricité.


EDF dans nos enquêtes


Dernières actualités sur EDF


L’Observatoire est à votre écoute

  • Besoin d’éclaircissements ?
  • Une question ?
  • Une information à partager ?
Contactez-nous