Multinationale

Schneider Electric

Le lointain héritier du groupe industriel fondé en 1836 au Creusot est désormais géré depuis Hong Kong.

Retrouvez toutes nos enquêtes sur Schneider Electric.

Tous les chiffres

Chiffres clés

  • 1er mondial de la distribution électrique
  • N° 3 mondial en automatismes
  • 1er mondial du contrôle industriel
  • Site web www.se.com/
  • Siège social Rueil-Malmaison, France
  • Dirigeants Jean-Pascal Tricoire (PDG depuis 2013)
  • Actionnaires SunLife (7%), BlackRock (6,3%), salariés (3,6%)
  • Administrateurs Jean-Pascal Tricoire (PDG), Fred Kindle (vice-président), Léo Apotheker (ex HP et SAP), Cécile Cabanis (Tikehau Capital, Danone), Rita Felix (représentante des salariés), Willy R. Kissling (ex Landis+Gyr), Linda Knoll (ex FiatChrysler), Jill Lee (Sulzer), Xiaoyun Ma (représentante des salariés actionnaires), Anna Ohlsson-Leijon (Electrolux), Fleur Pellerin (Korelya Capital), Anders Runevad (ex Vestas), Gregory Spierkel (administrateur de sociétés), Lip-Bu Tan (Cadence Design Systems), Bruno Turchet (représentant des salariés), Nive Bhagat (censeure, Capgemini)
  • Anciens noms ou entreprises absorbées Schneider & Cie, Empain-Schneider
  • Principaux pays d’implantation France, Chine, États-Unis, Mexique, Inde, Allemagne

Schneider Electric est le lointain héritier de l’entreprise sidérurgique fondée par les frères Adolphe et Eugène Schneider au Creusot en 1836, qui fut longtemps l’un des principaux groupes industriels français voire l’une des plus importantes multinationales au monde.

À partir des années 1980, les dirigeants de Schneider se sont délestés de toutes les activités qui n’étaient pas liées à l’électricité et à l’automatisation, y compris l’usine Creusot-Loire. Le groupe grandit alors par acquisitions successives : American Power Conversion, Areva T&D, Invensys, Aveva.

« Champion français », Schneider Electric s’est en grande partie délocalisé en Asie, y compris la plupart des fonctions de direction opérationnelle à Hong Kong, et a annoncé en 2020, bien qu’ayant touché des aides publiques liées au Covid, la fermeture d’usines en France.

Son PDG Jean-Pascal Tricoire fait figure de héraut autoproclamé de la cause climatique - en réalité, surtout de la « digitalisation » présentée comme la solution pour la transition et en faveur de laquelle Schneider mène un lobbying important.


Schneider Electric dans nos enquêtes


Dernières actualités sur Schneider Electric


L’Observatoire est à votre écoute

  • Besoin d’éclaircissements ?
  • Une question ?
  • Une information à partager ?
Contactez-nous