Multinationale

Teleperformance

Le géant mondial des centres d’appels a construit sa fortune sur une main d’œuvre jeune, abondante et bon marché.

Retrouvez toutes nos enquêtes sur Teleperformance.

Tous les chiffres

Chiffres clés

  • 1er mondial des centres d'appels
  • 1er des employeurs privés français dans le monde
  • N° 21 des employeurs privés dans le monde
  • Site web www.teleperformance.com/
  • Siège social 21-25, rue Balzac, Paris VIIIe
  • Dirigeants Daniel Julien (PDG et fondateur)
  • Actionnaires BlackRock (9,1%), Fidelity (5,5%), Vanguard (3,5%), Comgest (2,4%), Norges Bank (1,7%), Daniel Julien (2%)
  • Administrateurs Daniel Julien (PDG), Emily Abrera (ex McCann-Erickson), Alain Boulet (consultant), Bernard Canetti (Comme j’aime, Centre européen de formation), Philippe Dominati (ancien homme politique), Pauline Ginestié (consultante), Jean Guez (Cabinet SCA), Véronique de Jocas (représentante des salariés), Wai Ping Leung (Cobalt Fashion), Evangelos Papadopoulos (représentant des salariés), Robert Paszczak (Wheaton Bank & Trust), Leigh Ryan (avocate), Christobel Selecky (administatrice de sociétés de santé), Angela Maria Sierra-Moreno (consultante), Patrick Thomas (ex Hermès), Stephen Winningham (Panmure Gordon)
  • Principaux pays d’implantation Philippines, Colombie, Inde, États-Unis, Mexique, Brésil, Pays-Bas, Portugal, Grèce

Fondé en 1978 par Daniel Julien, Teleperformance est devenu le numéro un mondial des centres d’appels, par expansion internationale et acquisitions successives. Il a intégré le CAC40 en 2020. Avec des clients comme Apple, Amazon ou Uber, il connaît une croissance continue de son activité et de ses effectifs, qui dépassent désormais les 400 000 personnes dans le monde.

Avec un modèle économique dépendant d’une main d’œuvre bon marché, généralement basée dans des pays tiers bien éloignés de ceux des clients, Telepeformance a très tôt été confronté à des critiques visant son traitement des salariés, sa politique salariale, et le respect du droit du travail - notamment les droits syndicaux. Les principaux pays d’implantation de Telepeformance (Philippines, Colombie, Inde) sont notoirement les plus risqués pour les syndicalistes.

Ces critiques ont pris une nouvelle ampleur avec la pandémie de Covid-19, qui s’est révélée une véritable manne financière pour Teleperformance alors même que les salariés se voyaient imposer des conditions encore plus drastiques que d’habitude.

Le PDG Daniel Julien, basé en Caroline du Sud aux États-Unis, est l’un des mieux payés du CAC40.


Teleperformance dans nos enquêtes


Dernières actualités sur Teleperformance


L’Observatoire est à votre écoute

  • Besoin d’éclaircissements ?
  • Une question ?
  • Une information à partager ?
Contactez-nous